L’avocat d’un des leaders de Bountiful veut faire rejeter les chefs de polygamie

VANCOUVER – L’avocat d’un des leaders de la commune fondamentaliste de Bountiful, en Colombie-Britannique, demande au tribunal de rejeter les accusations de polygamie qui pèsent contre son client.

Selon Me Joe Arvay, un premier procureur a déjà estimé qu’il n’y avait pas matière à poursuite dans cette affaire, mais le gouvernement provincial s’est acharné et a réussi à dénicher un procureur prêt à poursuivre coûte que coûte.

Winston Blackmore, l’un des leaders de la commune composée de dissidents mormons, aurait 24 épouses.

Me Arvay soutient que la province devrait respecter les conclusions d’un procureur spécial, qui avait recommandé de ne pas porter d’accusations parce que les lois canadiennes ne sont pas tout à fait claires en matière de polygamie.

Bien que ces zones grises aient été éclaircies par un renvoi devant les tribunaux en 2011, Me Arvay soutient que son client ne devrait pas être poursuivi pour des gestes qui ont eu lieu avant ces éclaircissements.

Il plaide que les membres de la communauté de Bountiful devraient pouvoir bénéficier d’un avertissement avant que des poursuites ne soient engagées, et que des accusations ne devraient être portées que si quelqu’un enfreint toujours la loi.

Laisser un commentaire