Le Canada et le Mexique vont élargir leur entente sur le transport aérien

MEXICO – Le ministre canadien du Commerce, Ed Fast, a été autorisé par le cabinet fédéral à signer une entente sur le transport aérien avec le Mexique, a appris lundi La Presse Canadienne.

Cet accord donnerait aux lignes aériennes mexicaines un meilleur accès à un plus grand nombre de villes canadiennes et proposerait aux Canadiens davantage de vols directs à destination du Mexique.

Cette entente sur le transport aérien pourrait précéder l’éventuel abandon de l’obligation, pour les voyageurs mexicains, d’obtenir un visa pour entrer au Canada. Cette mesure controversée a été appliquée en 2009 par le gouvernement conservateur, qui cherchait ainsi à lutte contre une hausse des fausses demandes d’asile.

Le premier ministre canadien, Stephen Harper, ne devrait pas annoncer la fin de l’exigence du visa cette semaine, mais les deux pays sont confiants de pouvoir conclure une entente à ce sujet dans les mois à venir.

Un document produit plus tôt en février par le Bureau du conseil privé — l’appareil exécutif du cabinet du premier ministre Harper — autorise M. Fast à «signer, au nom du gouvernement du Canada, conditionnellement à sa ratification, l’entente entre le gouvernement du Canada et le gouvernement des États-Unis du Mexique sur le transport aérien».

Selon le sous-secrétaire mexicain pour l’Amérique du Nord, Sergio Alcocer Martinez, ce nouvel accord sur le transport aérien élargirait grandement celui qui existe déjà entre les deux pays depuis plus de 50 ans.

Le ministre Fast accompagne le premier ministre Harper dans son voyage au Mexique, qui débutait lundi.