Le Canada impose de nouvelles sanctions économiques à la Russie

OTTAWA – Le Canada impose de nouvelles sanctions économiques à 16 autres «entités» russes en raison des récents événements en Ukraine.

Dans un communiqué publié dimanche, le premier ministre Stephen Harper a affirmé que «l’occupation russe illégale en Ukraine et les gestes militaires provocateurs posés par la Russie continuent de préoccuper énormément la communauté internationale».

Selon M. Harper, ces mesures permettront «d’accroître les pressions économiques exercées sur la Russie et sur les personnes qui portent une responsabilité en lien avec la crise en Ukraine».

Au cours des derniers mois, le gouvernement canadien a imposé un certain nombre de sanctions politiques et économiques contre des dirigeants et des institutions russes et ukrainiennes.

Ottawa a expulsé un diplomate russe, coparrainé une résolution des Nations unis sur la résolution de de crise et promit une aide de 220 $ millions pour stabiliser l’économie de l’Ukraine.

Six chasseurs-bombardiers CF-18 ont aussi été envoyés en Europe de l’est pour participer à une mission de surveillance aérienne de l’OTAN.

M. Harper a aussi déclaré que son gouvernement demeurait «résolu à travailler avec (ses) alliés pour défendre et promouvoir un monde libre, démocratique et pacifique». Il a aussi indiqué que le Canada prendra d’autres mesures «si la souveraineté et l’intégrité territoriale de l’Ukraine continuent d’être menacées».