Le destroyer canadien Iroquois mis au rancart après 43 ans de loyaux services

HALIFAX – La Marine royale canadienne a officiellement mis au rancart un de ses navires militaires, vendredi à Halifax.

Le destroyer NCSM Iroquois aura navigué pour l’armée canadienne pendant près de 43 ans.

En présence de militaires des trois branches des Forces armées canadiennes, le navire a eu droit, comme il se doit, à une «cérémonie de fin de service», une tradition navale qui remonte au 19e siècle.

Construit par le chantier naval Marine industries, à Sorel, le destroyer avait été mis en service en juillet 1972.

Des marins, des soldats et des aviateurs ont pris part vendredi matin à la cérémonie de fin de service à l’Arsenal canadien de Sa Majesté, à la base navale de Halifax.

Le destroyer avait notamment pris part aux opérations canadiennes déclenchées au lendemain des attentats du 11 septembre 2001 aux États-Unis. L’Iroquois avait quitté le port de Halifax le mois suivant pour participer à des opérations antiterrorisme en mer d’Oman.

Laisser un commentaire