Le faux militaire du jour du Souvenir à la CBC, Franck Gervais, plaide coupable

OTTAWA – Franck Gervais, qui s’était présenté comme un militaire en entrevue à la télévision nationale lors de la plus récente cérémonie du jour du Souvenir, a plaidé coupable, mercredi à Ottawa, aux accusations d’emploi illégitime d’un uniforme et de décorations militaires.

En échange de ce double plaidoyer de culpabilité, la Couronne a retiré deux autres accusations portées contre le Québécois de 32 ans: celles d’«avoir prétendu faussement être un agent de la paix ou un fonctionnaire public», a indiqué la poursuite, mercredi.

Pendant la retransmission en direct des cérémonies du jour du Souvenir le 11 novembre 2014, la télévision anglaise de Radio-Canada interviewait des spectateurs dans la foule rassemblée au Monument commémoratif de guerre du Canada, à Ottawa.

Gervais, en tenue militaire et arborant ses «décorations» — jusqu’à une Médaille de la bravoure —, a été ainsi interviewé en tant que soldat par une journaliste de la CBC. Mais il a rapidement été démasqué par de vrais militaires, qui ont noté des incongruités dans son déguisement.

La Police d’Ottawa a alors ouvert une enquête, et on s’est aperçu que Gervais n’était pas du tout un militaire.

Gervais, de Cantley, au nord de Gatineau, connaîtra sa peine le 11 mai prochain.

Commentaires
Laisser un commentaire