Le FRAPRU a occupé brièvement les bureaux de Montréal de Justin Trudeau

MONTRÉAL – Une trentaine de membres du Front d’action populaire en réaménagement urbain (FRAPRU) ont occupé brièvement les bureaux de circonscription du chef du Parti libéral du Canada (PLC), Justin Trudeau, lundi matin à Montréal.

Après 45 minutes d’occupation, ils ont été évincés par le Service de police de la Ville de Montréal.

Les militants voulaient obtenir une rencontre avec M. Trudeau, de manière à s’assurer que son parti prenne des engagements électoraux clairs en matière de logement social.

Le FRAPRU dit avoir posé ce geste parce que ses demandes répétées de rencontre avec le chef du Parti libéral se sont soldées par des échecs, mais aussi parce qu’il est exaspéré du silence de M. Trudeau sur les problèmes de logement.

Le regroupement réclame que le Parti libéral s’engage formellement à poursuivre les subventions fédérales aux logements sociaux existants.

De plus, le FRAPRU lui demande de s’engager à investir davantage que le gouvernement conservateur dans l’aide à la réalisation de nouveaux logements sociaux.

Laisser un commentaire