Le gouvernement Harper envisage de nouvelles options d’épargne volontaire

OTTAWA – Dans une volte-face, le gouvernement Harper a dit songer à offrir la possibilité aux Canadiens de déposer plus d’argent dans le Régime de pensions du Canada afin de recevoir une prestation plus élevée au moment de leur retraite.

Avec des élections prévues dans moins de cinq mois, le geste semble montrer un effort soudain des conservateurs pour soutirer un peu du terrain accaparé par ses rivaux politiques.

Les conservateurs se sont longtemps opposés à l’élargissement du régime de retraite géré par le gouvernement fédéral — une idée soutenue par le Nouveau Parti démocratique (NPD) —, mais le ministre des Finances, Joe Oliver, a dit à la Chambre des communes, mardi, que le gouvernement avait l’intention de consulter des experts et autres parties intéressées sur la question cet été.

Le gouvernement souhaite trouver des options en matière d’épargne-volontaire dont les Canadiens pourraient se prévaloir.

«Nous pensons que les Canadiens sont les mieux placés pour décider comment ils veulent épargner en vue de leur retraite, a-t-il déclaré. C’est la raison pour laquelle nous avons l’intention de consulter les Canadiens sur la possibilité de plus contribuer, sur une base volontaire, au Régime de pensions du Canada afin de pouvoir compter sur plus d’argent au moment de la retraite.»

Donnant peu de détails sur les mesures envisagées et ne répondant pas aux questions des médias après la séance en Chambre, M. Oliver a souligné que les gens devaient avoir le choix lorsqu’il s’agit de leurs épargnes en vue de la retraite, et qu’ils ne devraient pas contribuer de façon obligatoire.

Il a ajouté que le gouvernement voulait s’inspirer d’autres mesures d’épargnes volontaires comme le Compte d’épargne libre d’impôt (CELI) ou le Régime de pension agréé collectif (RPAC).

Certaines provinces, comme l’Ontario, exercent des pressions sur le gouvernement fédéral pour qu’il augmente les contributions au Régime de pensions du Canada, mais Ottawa veut éviter d’avoir à augmenter les cotisations des employés et des entreprises.

Les revenus de retraite pourraient être un des enjeux importants des prochaines élections fédérales prévues à l’automne.

«Ils (les conservateurs) tentent d’attraper quelques votes parmi les gens préoccupés par leurs fonds de retraite», a commenté le porte-parole du NPD en matière de finances, Nathan Cullen.

«Je ne sais pas s’ils agiront vraiment. On peut penser qu’ils l’auraient déjà fait s’ils en avaient l’intention», a-t-il poursuivi.

Le NPD plaide depuis longtemps pour un élargissement obligatoire du Régime de pensions du Canada pour aider les Canadiens à épargner pour la retraite.

Le porte-parole libéral en matière de finances, Scott Brison, a accusé les conservateurs d’avoir subtilisé l’idée d’un élargissement volontaire à même le programme électoral libéral de 2011. M. Brison a dit croire que le moment de l’annonce — à l’approche des élections — montrait qu’il s’agissait davantage d’un objectif de gains de votes plutôt qu’une volonté de bonne politique publique.

Laisser un commentaire