Le message des conservateurs sur l’islam est mal reçu par les musulmans au pays

OTTAWA – Une sénatrice conservatrice influente affirme que les critiques que son gouvernement reçoit au sujet de son message sur l’islam ne sont pas justifiées.

Mais Marjory LeBreton dit qu’elle regrette que cela crée, chez les Canadiens musulmans, la perception qu’ils ne sont pas les bienvenus au pays.

Mme LeBreton a été mise sur la sellette à ce sujet par Sheema Khan, l’une des nombreuses femmes qui se sont réunies lundi lors d’un événement visant à honorer les trois femmes qui sont en charge des campagnes électorales des trois partis fédéraux cette année.

Mme Khan a déclaré qu’il était difficile d’encourager ses filles à s’impliquer en politique lorsqu’elles sentent que leur religion est suspecte et que leur présence n’est pas vraiment souhaitée.

Elle a demandé à la sénatrice si le gouvernement considérait changer de ton.

Lors des derniers mois, le premier ministre a explicitement fait des liens entre des mosquées et le terrorisme. Mme LeBreton affirme qu’elle regrette qu’une forme d’exclusion des musulmans soit ressortie du message et croit que le gouvernement devrait travailler plus fort pour la dissiper.