Le ministre Blaney appelle aussi à la diffusion de la vidéo de Zehaf-Bibeau

OTTAWA – Le gouvernement Harper appelle clairement, pour la première fois, à la diffusion publique de la vidéo dans laquelle Michael Zehaf-Bibeau, l’auteur de l’attentat perpétré à Ottawa le 22 octobre dernier, détaillerait les motifs expliquant son geste.

En dépit de «la sensibilité de l’enquête» en cours, «la position du gouvernement est que la vidéo devrait être diffusée à la population canadienne», a écrit mardi le porte-parole du ministre de la Sécurité publique Steven Blaney, Jean-Christophe de le Rue, dans un courriel envoyé à La Presse Canadienne.

La Gendarmerie royale du Canada (GRC) se base sur la vidéo en question pour imputer au tireur des motifs d’ordre «idéologiques et politiques».

La police fédérale avait d’abord laissé entendre que l’enregistrement pourrait être éventuellement accessible au public.

Mais quelques semaines après la fusillade, le commissaire de la GRC, Bob Paulson, avait suggéré que tout compte fait, la vidéo pourrait bien demeurer secrète.

«J’avais dit que j’espérais être en mesure de rendre la vidéo publique, mais je pense qu’elle constitue un élément central de la preuve, alors je pense que nous devons sérieusement analyser les bénéfices et le bien-fondé de (sa) publication», a-t-il dit le 1er décembre.

Avec cet appel lancé mardi, le ministre Blaney abonde dans le même sens que deux comités – l’un de la Chambre des communes, l’autre du Sénat — qui ont récemment exhorté la GRC à rendre l’enregistrement public.

Un comité de la Chambre des communes a adopté le 17 février dernier une motion enjoignant le commissaire Paulson à reconsidérer le tout et à se présenter pour un témoignage.

«Il est convenu que, reconnaissant l’indépendance opérationnelle de la Gendarmerie royale du Canada dans la conduite de ses enquêtes, le Comité permanent de la sécurité publique et nationale invite le commissaire de la GRC à comparaître devant le Comité, dès que possible et à sa convenance, afin de montrer publiquement et de discuter de la vidéo produite par l’individu qui a commis les actes terroristes barbares à Ottawa le 22 octobre dernier», stipule la motion.

Le président et le vice-président du comité sénatorial qui se penche sur les mêmes dossiers, le sénateur conservateur Daniel Lang et le libéral Grant Mitchell, respectivement, auraient pour leur part envoyé une lettre au commissaire Paulson pour réclamer la publication de la vidéo.

Michael Zehaf-Bibeau a abattu le caporal Nathan Cirillo, qui montait la garde au pied du monument commémoratif de guerre du Canada, avant d’entrer dans l’édifice du Centre du parlement d’Ottawa avec un fusil de chasse.

Il a finalement été abattu par les services de sécurité après être passé devant les salles de caucus où étaient réunis les députés du Parti conservateur et du Nouveau Parti démocratique (NPD).

Les deux partis d’opposition à Ottawa, le NPD et le Parti libéral, réclament eux aussi la divulgation de la vidéo.

«Nous sommes d’accord que la vidéo devrait être diffusée au public canadien. En fait, notre porte-parole en matière de sécurité publique, Wayne Easter, demande qu’elle soit rendue publique depuis plusieurs mois», a indiqué mardi Cameron Ahmad, attaché de presse du chef libéral Justin Trudeau.

Le porte-parole néo-démocrate en matière de sécurité publique, Randall Garrison, avait affirmé en décembre que le commissaire Paulson avait «l’obligation» de publier la vidéo puisqu’il l’a commentée publiquement.

Le service des relations avec les médias de la GRC n’a pas répondu aux demandes d’entrevue de La Presse Canadienne, mardi.

Laisser un commentaire
Les plus populaires