Le ministre des Finances rejette les prévisions de récession

TORONTO – Le ministre fédéral des Finances, Joe Oliver, rejette les prévisions d’une importante banque américaine selon lesquelles le Canada serait déjà en récession.

Bank of America Merrill Lynch a rapporté jeudi que l’économie canadienne semblait s’être contractée de 0,6 pour cent au deuxième trimestre, après une contraction similaire durant les trois premiers mois de l’année.

Une récession consiste en un recul de la croissance pendant deux trimestres consécutifs.

Lors d’une allocution à Toronto, vendredi, M. Oliver a déclaré que le Canada n’était pas en récession et que selon lui, il n’y aurait pas de récession au pays.

Il a souligné que les résultats du deuxième trimestre n’étaient pas encore connus. Tout en admettant que l’économie canadienne a connu un début d’année difficile, il a indiqué que les experts continuaient de prédire une croissance solide pour les trois derniers trimestres de l’année.

M. Oliver a expliqué que le premier trimestre négatif était le résultat d’une chute précipitée du prix du pétrole qui, selon la Banque du Canada, s’est fait sentir plus rapidement et plus dramatiquement que prévu. Il a toutefois rappelé que la banque centrale s’attendait toujours à une reprise pour le reste de l’année.

Le ministre des Finances a également noté que les États-Unis avaient eux aussi connu un premier trimestre faible mais qu’ils s’attendaient à une reprise, ce qui, selon lui, aidera à soutenir la croissance au Canada.