Le ministre John Baird demande un changement de leadership chez Via Rail

OTTAWA – Un ministre d’envergure du cabinet fédéral demande des changements au leadership de Via Rail.

Le ministre des Affaires étrangères, John Baird, a émis cette suggestion sur son compte Twitter jeudi soir, disant avoir perdu confiance en Steve Del Bosco, président et premier dirigeant par intérim de la société de la Couronne.

Une source du gouvernement mentionne que M. Baird, un député de la région d’Ottawa, est agacé depuis longtemps par la façon dont Via Rail communique avec le public dans certaines circonstances, notamment lorsque surgissent des problèmes techniques liés à l’équipement de sécurité sur les passages à niveau.

Selon la source, la goutte faisant déborder le vase pour M. Baird est survenue cette semaine lorsque Via Rail a erronément accusé la société de transport d’Ottawa d’avoir causé une défectuosité dans les signaux à un passage à niveau situé près de sa résidence.

Des médias locaux ont plus tard cité Via Rail, selon qui les problèmes étaient plutôt d’ordre technique.

La même source ajoute que M. Baird a manifesté ses inquiétudes à M. Del Bosco et à Lisa Raitt, ministre des Transports et responsable de Via Rail.

Le bureau de Mme Raitt n’a pas réagi aux propos de M. Baird tandis que Via Rail a refusé de commenter.

M. Del Bosco travaille pour la société ferroviaire depuis 1978, et en a été nommé le président et premier dirigeant par intérim plus tôt cette année.

L’année dernière, six personnes ont perdu la vie lorsqu’un train de Via Rail est entré en collision avec un autobus dans la région d’Ottawa, mais les enquêteurs ont déterminé que le système de signalisation et les barrières étaient en bon état.

Dans une entrevue accordée au quotidien Ottawa Citizen, M. Baird soutient que les citoyens de la région demeurent troublés par les questions de sécurité aux passages à niveau, et que Via Rail n’en a pas fait assez pour estomper ces inquiétudes.