Le nombre de mariages a légèrement diminué au Québec pour l’année 2014

QUÉBEC – Le nombre de mariages a légèrement diminué au Québec en 2014, pour atteindre 22 410 cérémonies, selon les données de l’Institut de la statistique du Québec (ISQ) publiées mardi.

Au total, 21 832 mariages de conjoints de sexe opposé et 578 mariages de conjoints de même sexe ont été réalisés.

Selon l’ISQ, si les conditions de nuptialité de 2014 demeurent constantes, seulement 27 pour cent des hommes et 30 pour cent des femmes se marieront au moins une fois avant leur 50e anniversaire.

Par ailleurs, si le mariage est moins fréquent que par le passé, il est aussi plus tardif. En 2014, l’âge moyen du premier mariage a été de 33 ans chez les hommes et de 31,6 ans chez les femmes. Il s’agit d’une hausse respective d’environ sept et huit ans comparativement avec le début des années 1970.

Le part des mariages religieux, toutes confessions confondues, a continué de baisser. En 2014, cette part est de 45 pour cent parmi les mariages de conjoints de sexe opposé. En revanche, les mariages célébrés par une «personne désignée», qui peut être un ami ou un membre de la famille du couple, gagnent encore en popularité. Inexistants avant 2002, ils ont compté pour 23 pour cent des mariages de conjoints de sexe opposé en 2014.

Chez les conjoints de même sexe, le choix d’une personne désignée est le plus populaire, à 37 pour cent, devant les greffiers et notaires (24 pour cent chacun). Les ministres du culte ont célébré 15 pour cent des mariages entre conjoints de même sexe.

Les commentaires sont fermés.

578 mariages gays vs 21 832 mariages straights. Ca donne un gros 2,5%
Pourtant on n’a cessé de remplir en nous disant qu’ils étaient 10%, soit 4 fois plus

Ce ne sont pas tous les gays qui veulent se marier, pas plus que tous les hétéros.

Il y aurait un petit peu plus de la moitié des familles au Québec dont le couple est marié.

http://www12.statcan.ca/census-recensement/2011/as-sa/98-312-x/2011001/tbl/tbl2-fra.cfm

Le mariage civil est un choix d’encadrement légal offert aux couples qui veulent partager leur vie jusqu’à la mort. C’est dans cet esprit que je me suis mariée il y a quarante ans, et c’est en respectant cet engagement que je suis demeurée mariée. Ce n’est pas strictement ‘l’amour’ qui fait un mariage, car au fil des décennies l’amour peut partir, revenir, comme la marée de la baie de Fundy. A marée basse, on ne voit plus la mer, mais l’eau peut vous rattraper très vite à marée haute !

6 millions d’adultes au Québec
600,000 homosexuels selon eux
A peine 1,116 se sont mariés l’an passé!
Tout le discours sur la nécessité du mariage gay était de la poudre aux yeux.
Le but de tout cela était de « normaliser » l’homosexualité, la vendre à tout le monde. On était à des années-lumière des droits fondamentaux de Paul Martin!

L’homosexualité fut normalisée en 1968 quand elle fut décriminalisée.

Il n’y a aucune mention du droit au mariage dans la Charte. Le mariage civil n’a jamais été un droit fondamental. La Charte garantie la même protection et les mêmes bénéfices de la loi à tous les citoyens indépendamment de toute discrimination, notamment celles fondées sur le sexe. Les citoyens sont libres de se prévaloir ou pas de la protection légale et des bénéfices qu’offre le mariage. Qu’il y ait moins d’homosexuels que d’hétérosexuels qui se marient ne concerne pas l’état. Ou vous et moi.