Le NPD du Manitoba met les bouchées doubles sur son plan de stimulation

WINNIPEG – Le Nouveau Parti démocratique (NPD) du Manitoba a promis des investissements dans les infrastructures, plus de places en garderie et des familles d’accueil plus près de la maison pour les enfants autochtones dans son discours du Trône pré-électoral conçu pour consolider ses appuis dans la population.

Le premier ministre Greg Selinger, qui a bien failli perdre son poste au printemps après une révolte interne, met les bouchées doubles sur son plan de stimulation de l’infrastructure en promettant des investissements de 4,5 milliards $ sur les routes, les ponts et la protection contre les inondations d’ici 2022.

«Nous avons vu que les prévisions démontraient que l’économie canadienne allait ralentir, a-t-il dit, lundi. Ce n’est pas le temps de mettre un frein aux investissements et à la création d’emplois parce que cela renforcerait cette tendance vers le bas dans la croissance économique, ce qui empirerait la situation.»

Au même moment, il laisse la porte ouverte au report de l’atteinte de l’équilibre budgétaire une fois de plus et à de possibles augmentations d’impôt, si nécessaire.

«Les plans les mieux conçus changent lorsque les circonstances changent, a dit Selinger aux journalistes. Vous devez toujours être ouverts à ça.»

Le NPD a vu ses appuis chuter après qu’il eut haussé les taxes de vente provinciales par un point de pourcentage pour assurer le financement des dépenses en infrastructures en 2013.

Au cours du dernier discours du Trône avant que les électeurs se présentent aux urnes au mois d’avril, le gouvernement NPD a jeté les bases d’un plan détaillé pour charmer les femmes, les familles et les résidants de la ville.

Le NPD promet de relocaliser les lignes ferroviaires qui traversent Winnipeg, de créer 12 000 places supplémentaires en garderie et d’augmenter le crédit d’impôt qui aide à payer pour les traitements de fertilité.

Laisser un commentaire