Le palmarès du pouvoir : les maîtres des coulisses

Photo : OZinOH/Flickr
Photo : OZinOH/Flickr

À Québec, quiconque veut discuter d’un dossier avec un ministre ou un fonctionnaire doit être inscrit au Registre des lobbyistes. Le nombre d’inscriptions y est en hausse continue depuis sa création, en 2002, et les dossiers sont de plus en plus nombreux et complexes.

graphique_25

Quelques lobbyistes qui ont de l’influence…

Luc Ouellet, associé directeur du Cabinet de relations publiques National à Québec. En poste depuis de nombreuses années, il connaît tout ce qui bouge dans la capitale et est un proche de l’équipe Labeaume. Il représente de grands noms : CAE, Amaya, Aéroports de Québec, Kruger, Molson.

À LIRE AUSSI : 

Le palmarès du pouvoir : les 25 qui dirigent le Québec

Le palmarès du pouvoir : où sont les femmes ?

Le palmarès du pouvoir : ils auraient du y être, mais…

Françoise Bertrand, PDG de la Fédération des chambres de commerce du Québec. Elle a une proximité de pensée avec le gouvernement libéral et est consultée avant chaque budget, tout comme Michel Leblanc, qui dirige la Chambre de commerce du Montréal métropolitain.

Martine Hébert, vice-présidente de la Fédération canadienne de l’entreprise indépendante (FCEI). Porte-parole nationale de ce regroupement de PME, et de plus en plus visible dans les médias, elle est la figure montante du côté patronal. Elle copréside le Comité conseil sur l’allègement réglementaire et administratif, mis en place par le gouvernement à l’automne 2014. Elle siège également à la Commission des partenaires du marché du travail, qui conseille le gouvernement en matière d’emploi et de main-d’œuvre.

Union des producteurs agricoles (UPA). Ce n’est pas le syndicat le plus bruyant, mais l’un des plus puissants. Son influence sur les députés qui sont hors des grands centres est indéniable.

TACT Intelligence-conseil, boîte de relations gouvernementales en progression à Québec, qui forme avec National et Hill + Knowlton le premier trio de lobbyistes-conseils. TACT compte dans ses rangs de nombreux ex-libéraux et péquistes. C’est aussi l’ancien port d’attache de Christian Lessard, maintenant proche de Philippe Couillard. Marie Grégoire, qui profite de la tribune du Club des ex, à RDI, en est vice-présidente.

Les commentaires sont fermés.

Que dire du lobby des restaurateurs qui fait que la Ville de Québec est la seule ville au monde où il n’y a pas de nourriture de rue

Mme Hébert est sans contredit LA lobbyiste des PME Québécoises et Canadiennes, elle arbore avec dignité le titre de *porte parole national.