Le Parlement accorde la citoyenneté d’honneur à Malala Yousafzai

OTTAWA – La Chambre des communes et le Sénat ont unanimement accepté d’accorder la citoyenneté d’honneur à l’adolescente pakistanaise maintenant lauréate d’un prix Nobel de la paix, Malala Yousafzai.

L’annonce survient la veille de l’arrivée de la jeune femme à Toronto, où elle participera à un événement pour les droits des femmes.

Sa bravoure dans la lutte pour le droit des femmes et des enfants à l’éducation lui valent cet honneur, a indiqué le premier ministre Stephen Harper.

Aujourd’hui âgée de 17 ans, Malala Yousafzai a été la cible de talibans au Pakistan, il y a quelques années, parce qu’elle était devenue une porte-parole du droit à l’éducation. Elle a reçu une balle dans la tête, mais elle a survécu à ses blessures. Elle vit en Angleterre depuis, et est devenue une militante reconnue internationalement.

«Elle sert de modèle et d’inspiration pour les Canadiens et le monde entier dans sa lutte pour l’éducation universelle», a dit M. Harper en présentant sa motion.

Les conservateurs avaient annoncé leur intention d’en faire la sixième citoyenne d’honneur du Canada dans le discours du Trône de l’an dernier. Toutefois, ils n’en avaient pas dit plus à ce sujet jusqu’à ce que le gouvernement annonce la visite au pays de de la colauréate du prix Nobel de la paix.

Mme Yousafzai participera mercredi à «Force des filles, forces du monde», une rencontre du gouvernement canadien qui réunira des adolescentes et une brochette de Canadiens dans une école de Toronto. Le cabinet du premier ministre dit que cette rencontre vise à encourager, par des discussions significatives, les jeunes femmes de continuer d’être les voix du changement dans leur collectivité.

La cérémonie de remise de la citoyenneté se déroulera mercredi dans un hôtel du centre-ville de Toronto en présence de M. Harper et du ministre de la Citoyenneté et de l’Immigration, Chris Alexander. Le premier ministre et Mme Yousafzai se sont déjà rencontrés par le passé. Ils avaient discuté ensemble lors d’une rencontre de l’ONU, l’an passé.

Bien que ce titre n’exige pas de procédures officielles, une motion accordant une citoyenneté canadienne honoraire à un étranger devait être approuvée par la Chambre des communes et le Sénat. Cinq autres personnes ont reçu un tel hommage: Raoul Wallenberg, Nelson Mandela, Aga Khan, Aung Suu Kyi et Tenzin Gyatso, le 14e dalai lama.

Selon le ministère de la Citoyenneté et de l’Immigration, ce titre n’est que symbolique. Il n’accorde pas au lauréat le droit de vote ou un passeport canadien.

Les plus populaires