Le premier ministre manitobain multiplie les annonces à l’approche des élections

WINNIPEG – Le premier ministre manitobain Greg Selinger a promis mardi de l’argent pour un parc, un organisme à but non lucratif et la prévention des inondations alors qu’il concluait une série d’annonces préélectorales qui devaient, selon la loi, prendre fin d’ici la fin de la journée de mardi.

En 2009, le Nouveau Parti démocratique (NPD) avait fait adopter une loi qui impose au gouvernement de stopper toutes les publicités et les annonces 90 jours avant la tenue d’élections provinciales. Ces élections se tiennent à date fixe et auront lieu cette année le 19 avril.

Depuis le début de l’année, le gouvernement enchaîne les annonces, allant jusqu’à en faire plus d’une dizaine par jour.

Le chef de l’opposition officielle, Brian Pallister, a accusé le NPD de dépenser l’argent des contribuables pour mousser sa popularité.

«Il y a toujours un certain avantage à détenir les rênes du pouvoir», a-t-il dit mardi.

M. Pallister, qui est à la tête du Parti progressiste-conservateur du Manitoba, est présentement en tête des sondages. Il détiendrait une avance de 20 points sur le NPD et les libéraux.

Mardi, le premier ministre néo-démocrate a promis 15 millions $ pour un nouveau parc, dont la facture sera également épongée par le gouvernement fédéral et le secteur privé. Ottawa n’a toutefois pas encore officiellement confirmé sa participation.

M. Selinger a également annoncé le versement d’un montant pouvant aller jusqu’à 1,5 million $ par année à Centraide. Il a également fait visiter aux journalistes les nouveaux bureaux pour le personnel travaillant à la prévision des inondations dans la province.

Lundi, le chef néo-démocrate annonçait des millions de dollars pour une place publique au centre-ville de Winnipeg, de même que de nouveaux deniers pour financer des programmes destinés aux francophones.

Le premier ministre a déclaré qu’il était nécessaire pour le gouvernement de détailler son plan pour les prochaines années.

«Ce que nous tentons de faire est de communiquer la vision que nous avons présentée en novembre dans le discours du Trône, un plan sur cinq ans pour permettre au Manitoba d’avancer», a-t-il justifié.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.