Le procès du journaliste canadien Mohamed Fahmy est reporté au 11 juin

LE CAIRE, Égypte – Le procès du journaliste canadien Mohamed Fahmy, qui fait face à des accusations de terrorisme, a été ajourné au 11 juin.

Le juge Hassan Farid a ordonné le report des audiences du procès de M. Fahmy et de son collègue égyptien Baher Mohammed pour que les avocats de la défense livrent leurs plaidoyers finaux.

Les anciens journalistes du réseau anglophone d’Al-Jazeera avaient été arrêtés avec l’Australien Peter Greste en décembre 2013. Lors d’un procès fortement critiqué par la communauté internationale, ils avaient écopé de peines de prison de sept à dix ans.

La justice égyptienne avait finalement ordonné la tenue d’un nouveau procès. Ils sont accusés d’avoir été membre d’une organisation terroriste et d’avoir produit des faux reportages qui auraient mis en danger la sécurité nationale.

Peter Greste a été libéré en février et déporté en Australie. MM. Fahmy et Mohammed ont été libérés sous caution pendant leur procès.

M. Fahmy poursuit son ancien employeur pour 100 millions $.