Le sud du Québec compose avec sa première tempête de l’année; des vols retardés

MONTRÉAL – La prudence est évidemment de mise mardi alors que le sud du Québec compose avec sa première tempête de l’année.

La grande région de Montréal devait recevoir entre 25 et 35 centimètres de neige, tout comme la vallée de l’Outaouais, les Laurentides et l’Estrie. Les accumulations seront moins importantes sur les régions de Québec et de Trois-Rivières, où l’on prévoyait près de 15 centimètres de neige. De forts vents, surtout le long du fleuve, y causeront toutefois de la poudrerie.

Les précipitations qui ont commencé au milieu de la nuit dernière doivent cesser en début de soirée mardi.

«Il va rester une faible neige intermittente pour ce soir (mardi) et cette nuit et encore légèrement demain, mais rien qui va laisser des accumulations», a indiqué en entrevue Yvan Dubé, météorologiste pour Environnement Canada.

D’autres régions ont aussi vécu mardi une «tempête hivernale», dont la Mauricie et le Centre-du-Québec, de même que des secteurs du Nouveau-Brunswick. Environnement Canada émet un avertissement de tempête hivernale lorsque l’on prévoit plusieurs conditions de mauvais temps hivernal simultanément.

La Sûreté du Québec notait déjà plusieurs sorties de route et des collisions sur le grand réseau de routes et autoroutes de la région de Montréal, et ce, dès le petit matin. En milieu d’après-midi toutefois, elle ne rapportait aucun blessé grave ni décès sur les routes québécoises.

La SQ recommande aux automobilistes de reporter à plus tard les déplacements ou sinon d’adapter leur conduite aux conditions climatiques en cours.

Transports Québec signale que les routes sont enneigées dans le sud du Québec, que la chaussée est glacée et que la visibilité est réduite, voire nulle, par endroits.

Bref, les automobilistes devront être vigilants en raison aussi des avertissements de poudrerie en plusieurs endroits.

Aucune route n’était fermée en fin d’après-midi

Les déplacements en auto, qui ont été faciles avant Noël, seront ainsi plus compliqués pour le Nouvel An.

À l’aéroport Montréal-Trudeau, de nombreux vols sont retardés ou même annulés. Les voyageurs peuvent se tenir informés en consultant le site Internet d’Aéroports de Montréal (ADM). Quelques vols ont aussi été annulés au départ de l’aéroport de Québec et son site Internet met aussi à jour les horaires des vols.

Aucun retard n’est à signaler pour l’instant chez Via Rail.

Orléans Express a indiqué que tous ses départs par autocar seront maintenus sous conditions pour la journée pour les régions du Montréal métropolitain, de Trois-Rivières, de Saint-Hyacinthe/Drummondville, de Québec, de Lévis, de Montmagny — L’Islet – La Pocatière et de Rivière-du-Loup – Maritimes.

Par contre, le service de raccompagnement de l’Opération Nez rouge ne sera pas fonction mardi soir dans plusieurs régions: Montréal, Québec-Lévis, Joliette, Granby, Sherbrooke, Contrecoeur, Laval-Basses-Laurentides, Longueuil-Rive-Sud, Vallée-du-Richelieu et Haut-Richelieu. L’organisme a pris cette décision en raison des conditions routières difficiles qui ne lui permettent pas d’assurer la sécurité de ses bénévoles et des utilisateurs.

«Pour l’instant, la meilleure chose à suggérer est de prévoir, avec les gens avec qui l’on voyage, un conducteur désigné», a dit David Latouche, directeur communications et marketing chez Opération Nez Rouge.

Toute cette neige est causée par un système dépressionnaire en provenance des Grands Lacs qui se déplace vers l’Est, dans les régions du Bas-du-Fleuve, de la Gaspésie et de la Côte-Nord, où on ne prévoit toutefois que quelques centimètres de neige.

La tempête faisait son oeuvre aussi dans certaines régions des Maritimes mardi.

Jusqu’à 25 centimètres de neige étaient attendus en Nouvelle-Écosse et dans le sud-est du Nouveau-Brunswick d’ici la fin de la journée de mardi. Les accumulations devaient atteindre 15 centimètres dans le nord du Nouveau-Brunswick et un maximum de 10 centimètres étaient attendus sur l’Île-du-Prince-Édouard et le Cap-Breton.

Des vols ont aussi été annulés à l’aéroport de Halifax. La GRC en Nouvelle-Écosse affirme que les conditions climatiques ont causé une douzaine d’accidents routiers dans la province dont une collision frontale mardi après-midi sur l’autoroute 104 près de French River. Deux personnes ont été blessées mais on ne craint pas pour leur vie.

L’Ontario n’était pas en reste en ce mardi de tempête hivernale, surtout dans le sud de la province. Un mélange de neige, de grêle, de pluie verglaçante et de pluie causait des tracas aux citoyens.

Alors que la neige a fait place à la pluie dès mardi matin dans plusieurs régions, dont Toronto, d’abondantes chutes de neiges étaient anticipées mardi dans l’est et le centre de l’Ontario. La Police provinciale de l’Ontario affirme être intervenue en raison de 300 collisions depuis le début de la tempête.

Laisser un commentaire