Le transport ferroviaire reprend à Lac-Mégantic mais sans matières dangereuses

LAC-MÉGANTIC, Qc – La population de Lac-Mégantic n’aura d’autre choix que de réapprendre à vivre avec des trains au centre-ville.

Les autorités municipales ont en effet annoncé lundi la reprise graduelle du transport ferroviaire dans la municipalité à compter de mercredi.

Cependant, aucune matière dangereuse ne transitera par la ville jusqu’à nouvel ordre.

C’est toujours la compagnie Montreal Maine & Atlantic Railway (MMA) qui assurera le transport puisqu’elle est propriétaire de la voie ferrée.

La réouverture du tronçon a reçu l’aval de Transports Canada qui, après maintes inspections, a exigé de nombreux correctifs pour assurer la sécurité du transport sur la voie ferrée.

MMA a ainsi dû procéder au nettoyage des ornières aux passages à niveau et dégager les lignes de vue. La vitesse devra être réduite à 10 milles à l’heure (16 km/h) sur certains tronçons en raison de l’état des voies. Le transporteur ferroviaire devra également enlever la rouille qui s’est accumulée sur les rails après six mois d’inutilisation.

Par ailleurs, des vérifications des systèmes électriques ont été réalisées aux 39 passages à niveau qui en sont équipés mais, bien que les systèmes soient fonctionnels, les trains devront quand même s’arrêter à chaque passage à niveau et les opérateurs en descendre pour s’assurer de leur bon fonctionnement jusqu’à ce que Transports Canada ait la certitude que les signaux sont fonctionnels et sécuritaires.

Le rétablissement du transport ferroviaire était considéré comme une priorité par les autorités locales car plusieurs entreprises locales dépendent de ce moyen de transport pour leurs expéditions.

Les embranchements de la voie qui mènent au parc industriel de Lac-Mégantic sont la propriété de la municipalité, qui s’est affairée à tout remettre en état.

La ville de Lac-Mégantic souhaite toujours qu’une voie de contournement soit bâtie afin de sortir le chemin de fer du centre-ville une fois pour toutes, mais il s’agit d’un projet d’une centaine de millions de dollars dont la réalisation n’est pas possible à court terme.

Consciente que le retour des trains au centre-ville pourrait causer un certain malaise au sein de la population, la mairesse de Lac-Mégantic, Colette Roy-Laroche, a précisé que des services psychosociaux seront disponibles pour ceux qui en auraient besoin.

Les plus populaires