Légère hausse des inscriptions dans les cégeps, mais pas dans toutes les régions

MONTRÉAL – Les cégeps du Québec rapportent une très légère hausse de leur clientèle pour l’année scolaire qui s’amorce.

Les données préliminaires dévoilées lundi par la Fédération des cégeps indiquent que 178 546 étudiants étaient inscrits à la session d’automne, soit une hausse de 0,7 pour cent par rapport à la rentrée automnale de 2013.

De ce nombre, 79 010 sont de nouveaux inscrits.

Dans l’ensemble, 58 pour cent des étudiants inscrits sont des filles.

Un peu plus de 47 pour cent des inscrits étudient au secteur préuniversitaire, 47 pour cent au secteur technique et les autres, soit 6 pour cent, sont inscrits à une session d’accueil et d’intégration _ qui se nomme maintenant le Tremplin DEC (Diplôme d’études collégiales).

Le programme le plus fréquenté au secteur technique est celui des soins infirmiers, avec 11 182 inscrits, suivi de loin par celui des Techniques en comptabilité et gestion, avec 5124 inscrits.

Au secteur préuniversitaire, les programmes les plus fréquentés sont ceux des Sciences humaines et des Sciences de la nature.

Ce léger accroissement de la clientèle au cégep cache des réalités fort différentes selon les régions du Québec. Par exemple, Montréal affiche une augmentation de 710 étudiants, ce qui représente pour elle une hausse de 1,2 pour cent, alors que Québec affiche une baisse de 168 étudiants, soit 0,9 pour cent.

La Mauricie affiche une baisse de 4 pour cent, ou 232 étudiants, l’Abitibi-Témiscamingue enregistre une baisse de 2,9 pour cent, soit 80 étudiants, la Côte-Nord une baisse de 2,3 pour cent ou 32 étudiants, alors que la Gaspésie_Îles-de-la-Madeleine affiche une hausse de 3,9 pour cent, soit 46 étudiants.

Une baisse importante du nombre d’étudiants est prévue d’ici 2020 dans les cégeps, à cause de la réalité démographique. Néanmoins, la Fédération des cégeps se réjouit de voir qu’un plus grand nombre d’étudiants fréquenteront les cégeps du Québec cette année.