L’enquête préliminaire de l’ami de Rob Ford, Alexander Lisi, a commencé lundi

TORONTO – Les audiences préliminaires de l’ami et ancien chauffeur de l’ancien maire de Toronto Rob Ford, Alexander Lisi, ont commencé lundi concernant les accusations d’extorsion pesant contre lui.

Les chefs d’accusation sont en lien avec la diffusion de la fameuse vidéo, en mai 2013, qui montrerait vraisemblablement l’ancien maire Ford consommer du crack. Rob Ford, qui a finalement reconnu avoir consommé cette drogue, n’a pas été mis en accusation en lien avec cette admission. À l’époque, la nouvelle avait fait le tour du monde et mis sur la sellette le maire au Conseil municipal de Toronto.

Une ordonnance de non-publication a été ordonnée par le juge sur les toutes les preuves qui seront présentées aux audiences de M. Lisi — une procédure judiciaire normale à ce point-ci. L’enquête préliminaire qui devrait durer plusieurs semaines permettra de déterminer si un procès doit être organisé.

M. Lisi, flanqué de ses avocats, n’a pas parlé aux journalistes à sa sortie des audiences, lundi.

M. Lisi, qui est accusé d’avoir proféré des menaces dans le but de retrouver la présumée vidéo du maire, a été arrêté en octobre 2013. Il fait face à d’autres accusations liées à la drogue qui feront l’objet d’un procès plus tard ce mois-ci.

Lorsque M. Lisi avait été arrêté en lien ces dernières infractions, le maire Ford s’était dit «bouleversé» par la nouvelle.

Rob Ford, qui est désormais conseiller municipal, avait dû abandonner la course à la mairie en septembre dernier après avoir été diagnostiqué d’un cancer. Il subit actuellement des traitements de chimiothérapie.

Laisser un commentaire