Leo Housakos défend le déménagement temporaire du Sénat

OTTAWA – Le président du Sénat s’en prend aux reportages qu’il qualifie de «trompeurs» sur le déménagement temporaire du Sénat à l’occasion des travaux de rénovation à l’édifice du centre du parlement.

Dans une lettre ouverte publiée sur le site Internet du Parlement canadien, Leo Housakos affirme que le Sénat n’’a refusé aucune «possibilité» car il attend toujours que le ministère des Travaux publics lui présente de nouvelles propositions.

Il maintient que le déménagement temporaire du Sénat au Centre de conférences du gouvernement est une bonne décision même si «les rénovations au (Centre) coûteront plus cher que prévu parce que l’infrastructure est en plus mauvais état que Travaux publics Canada le croyait au départ».

M. Housakos écrit aussi que la décision finale sera prise «en fonction des critères d’économie, d’efficacité et de sécurité (…) sans jamais oublier le respect dû aux contribuables».

Le Sénat et Travaux publics s’entre-déchirent sur l’emplacement temporaire des bureaux de 27 sénateurs et de leurs employés. Le Sénat doit être abrité au Centre de conférences lorsque l’édifice du centre sera fermé à compter de 2018 pour des travaux de rénovations jugés plus que nécessaires.

Les dépassements de coût du projet, initialement estimé à 190 millions $, s’élèveraient à 29 millions $. Le ministère des Travaux publics compte se rattraper en évitant de payer 24,5 millions $ pour les espaces de bureau temporaires des sénateurs.

Dans la même catégorie
Boutique Voir & L'actualité

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie