Les aviateurs canadiens participent à une première mission en Irak

KOWEÏT, Koweït – La première mission de bombardement des appareils canadiens dans le ciel irakien a visé de l’équipement de construction appartenant au groupe État islamique (ÉI).

Les Forces armées canadiennes n’ont pas précisé les cibles de deux avions CF-18 mais le commandement américain dirigeant les opérations militaires dans la région du Golfe a dévoilé une liste des missions de bombardement réalisées au cours du week-end.

Le ministre de la Défense, Rob Nicholson, s’est contenté d’annoncer que la mission est survenue dans la région de Falloujah, un bastion de l’État islamique situé à environ 70 kilomètres à l’ouest de Bagdad. Le ministre n’a pas donné de plus amples précisions. Toutefois des renseignements au sujet de ces missions seront dévoilés, mardi, à l’occasion d’un point de presse.

Le Central Command américain, établi à Tampa, en Floride, a indiqué qu’une vaste unité de l’ÉI avait été frappée à quatre reprises dans le secteur où les avions canadiens auraient largué leurs bombes à guidage laser. L’attaque aurait permis de détruire cinq bulldozers et un camion berne utilisés pour créer des obstacles et des monticules pour protéger Falloujah.

On ignore si les Canadiens ont été les seuls à réaliser cette mission ou s’ils accompagnaient d’autres appareils appartenant à la coalition.

Personne n’était disponible au quartier général canadien pour commenter la nouvelle, lundi soir.

Les Américains ont affirmé que neuf frappes aériennes employant des jets et des drones ont été menées en Irak, dimanche. Le Central Command n’a pas mentionné l’implication canadienne dans ces opérations.

Le gouvernement irakien a perdu le contrôle de la région de Falloujah en janvier après que la police locale eut été incapable d’arrêter les combattants de l’État islamique à la suite du retrait des unités de l’armée dans la province d’Anbar.

Une offensive pour reprendre la région a été lancée en septembre. La bataille impliquant des blindés s’est poursuivie tout au long du mois d’octobre.

Six chasseurs CF-18, deux avions de reconnaissance CP-140 Aurora et un avion de ravitaillement en vol C-150 ont été déployés par le Canada dans des aérodromes koweïtiens non identifiés. Les aviateurs reçoivent leurs ordres de mission de la coalition menée par les États-Unis au sein de laquelle on retrouve des appareils provenant de différents pays comme la Grande-Bretagne, l’Australie et d’autres états du Golfe.

La participation canadienne doit durer au moins six mois mais elle sera sans doute prolongée.

Les plus populaires