Les beuveries express sont en hausse chez les jeunes, selon un rapport

PARIS – La consommation d’alcool dans les pays développés est en déclin depuis 20 ans, mais les beuveries express sont de plus en plus populaires auprès des jeunes, lance une nouvelle étude rendue publique mardi.

L’Organisation de coopération et de développement économiques précise que la consommation annuelle moyenne d’alcool dans ses 34 pays membres a reculé de 2,5 pour cent depuis 20 ans, à 9,1 litres par habitant.

L’OCDE prévient toutefois que cette tendance camoufle une hausse de la consommation dangereuse d’alcool par les jeunes, tel que mesurée par la quantité d’alcool consommée et la rapidité avec laquelle l’alcool est consommé.

L’OCDE ajoute que les beuveries express («binge drinking», en anglais) constituent un problème grave de santé public et de société, puisque les jeunes commencent à consommer de l’alcool de plus en plus tôt.

Le rapport précise que la consommation nocive d’alcool est maintenant responsable d’une plus grande proportion de décès à travers le monde que le VIH, le sida, la violence et la tuberculose réunis.

La proportion des garçons qui admettent avoir déjà été ivres est passée de 30 pour cent à 45 pour cent pendant les années 2000; ce pourcentage est passé de 26 pour cent à 41 pour cent chez les filles.

Les beuveries express régulières (habituellement définies comme la consommation de cinq ou plus consommations en une seule occasion, une fois par semaine) sont de plus en plus fréquentes chez les hommes et les femmes au Canada, en Allemagne et en Italie depuis 20 ans.

Laisser un commentaire