Les blessures évitables coûtent plus cher à l’économie que les maladies du coeur

TORONTO – Les blessures évitables coûtent plus cher à l’économie canadienne que les maladies du coeur ou les accidents vasculaires cérébraux, selon une étude.

Parachute, un organisme sans but lucratif qui a pour mission de prévenir les blessures, estime que les chutes, les brûlures et d’autres accidents auraient engendré des coûts de 27 milliards $ au Canada en 2010.

De telles blessures causeraient la mort de 43 personnes par jour et elles constitueraient la première cause de mortalité chez les Canadiens âgés de un à 44 ans.

Les données de l’organisme ont été compilées à partir de statistiques nationales et provinciales datant de cinq ans.

Ces chiffres suggèrent que les coûts et le taux de mortalité des blessures évitables ont continué de grimper depuis, affirme Parachute. Selon ses prévisions, leur coût pourrait maintenant s’élever à 33 milliards $ et 46 personnes perdraient la vie quotidiennement par cette cause.

Le bilan pourrait s’alourdir dans les prochaines années si le gouvernement ne pose pas de geste pour éviter ces accidents, souligne l’organisme.