Les champignons magiques ont sur le cerveau le même effet quun rêve

MONTRÉAL – Le cerveau humain se comporte de la même façon après la consommation de champignons magiques que lors d’un rêve, démontre une étude réalisée par des chercheurs allemands et britanniques.

Quinze volontaires ont été soumis à un examen d’imagerie par résonance magnétique fonctionnelle après avoir reçu, par intraveineuse, de la psilocybine, la substance active des champignons magiques.

Les chercheurs du Collège impérial de Londres et de l’université allemande Goethe ont constaté que la psilocybine activait un réseau primitif du cerveau associé aux émotions, à la mémoire et à l’excitation, soit une activité très similaire à celle notée pendant un rêve.

En revanche, la psilocybine semblait interférer avec le réseau cérébral lié aux processus mentaux de niveau élevé et à la conscience de soi.

Les consommateurs de substances psychédéliques (comme le LSD et les champignons) rapportent souvent un état de conscience augmentée, une imagination plus vive et une sensation de rêve.

Le docteur Robin Carhart-Harris a expliqué que cette découverte pourrait avoir une implication pratique, puisque la psilocybine pourrait être utilisée pour aider les patients dépressifs à se débarasser de leurs pensées pessimistes.

Les conclusions de cette étude sont publiées dans le journal scientifique Human Brain Mapping.