Les chasseurs CF-18 canadiens ont mené des frappes en Syrie mercredi

OTTAWA – Le ministre de la Défense nationale, Jason Kenney, a indiqué jeudi que des avions de chasse canadiens avaient mené des frappes contre une zone de rassemblement du groupe armé État islamique en Syrie, mercredi.

Selon le ministre, deux chasseurs CF-18 ont utilisé des «munitions à guidage de précision» au cours de cette opération menée au nord de Racca, et sont rentrés au bercail en toute sécurité.

Des avions de combat canadiens mènent régulièrement depuis l’automne des frappes contre des positions du groupe État islamique en Irak, mais les opérations aériennes en Syrie sont plus récentes.

Le déploiement aérien du Canada dans la région comprend six chasseurs CF-18 Hornet, un avion de ravitaillement en vol Polaris et deux avions de surveillance Aurora. Environ 600 militaires canadiens sont déployés au Moyen-Orient.

Depuis l’automne dernier, les appareils canadiens ont effectué plus de 900 sorties, dont 600 impliquant les chasseurs CF-18.

Les djihadistes gagnent du terrain depuis quelques jours dans la région. Ils ont pris le contrôle de la ville irakienne de Ramadi, à une centaine de kilomètres de Bagdad, et de la ville syrienne de Palmyre, à 210 kilomètres de Damas.

Le ministre Kenney a qualifié la chute de Ramadi d’échec pour l’armée irakienne, mais cette défaite, a-t-il dit, ne signifie pas que la coalition est en train de perdre la guerre contre le groupe État islamique.

«Ces frappes prouvent l’engagement résolu de notre gouvernement à contrer la menace que représente le terrorisme à l’encontre du Canada et à promouvoir la sécurité et la stabilité internationales», a indiqué le ministre dans un communiqué. «À titre de partenaire de confiance de la coalition, nous continuerons de collaborer avec nos alliés et nos partenaires afin d’assurer la stabilité dans la région.»