Les crampons sur les motoneiges seront tolérés, selon la Fédération des clubs

MONTRÉAL – L’utilisation de crampons sur les motoneiges, interdite depuis le 1er janvier par le ministère québécois des Transports, sera de nouveau tolérée, selon la Fédération des clubs de motoneigistes du Québec.

La Fédération précise que des pourparlers avec le ministère ont permis de conclure une entente.

Le gouvernement du Québec avait présenté un projet pilote visant à réglementer l’utilisation d’antidérapants sur les motoneiges, rendant l’utilisation des crampons de type enfoncé illégale aux traverses de routes et sur les portions de sentiers empruntant la voie publique. On estimait qu’ils endommageaient la voie publique. Des amendes ont été imposées aux contrevenants depuis le début de l’année.

Selon Michel Garneau, directeur du développement des affaires à la Fédération, les chenilles pré-cramponnées seront de nouveau tolérées.

Les motoneigistes disent utiliser ces crampons pour des raisons de sécurité.

Ce dossier est très important pour l’économie du Québec, puisque l’industrie génère des retombées annuelles de plus de 2 milliards de dollars, selon la Fédération.

Des visiteurs de l’extérieur qui avaient l’habitude de venir faire de la motoneige au Québec menaçaient de déserter les sentiers québécois, en raison du nouveau règlement du ministère des Transports.

Laisser un commentaire