Les élections au Sénat sur la glace au N.-B., dit le premier ministre Alward

FREDERICTON – Le premier ministre du Nouveau-Brunswick, David Alward, a indiqué mercredi que les plans pour la tenue d’élections sénatoriales dans la province étaient sur la glace, le temps que son gouvernement se penche sur la récente décision de la Cour suprême du Canada sur la réforme du Sénat.

Le plus haut tribunal du pays a déterminé la semaine dernière que le fédéral ne pouvait agir seul — et devait procéder par amendement constitutionnel en obtenant le consentement d’une majorité de provinces — afin de modifier la durée du mandat des sénateurs et pour tenir des élections sénatoriales.

Le gouvernement du Nouveau-Brunswick avait déposé en juin 2012 un projet de loi qui prévoyait l’élection de candidats au Sénat, mais Fredericton attendait la décision de la Cour suprême du Canada avant de l’adopter.

M. Alward a dit souhaiter encore voir l’élection de candidats au Sénat dans la province, tout en ajoutant qu’il avait besoin de temps avant de déterminer la marche à suivre depuis la décision du plus haut tribunal.

Il a affirmé mercredi qu’il restait suffisamment de temps à la session actuelle de l’Assemblée législative pour permettre l’adoption du projet de loi.

Il s’agit cependant de la dernière session avant les élections provinciales de septembre.

M. Alward a dit que son gouvernement avait aussi d’autres priorités, notamment en matière de santé et d’économie.