Les employés du Globe & Mail rejettent les offres de la direction

TORONTO – Les employés syndiqués du quotidien torontois The Globe and Mail ont rejeté la dernière offre patronale, mercredi.

Un porte-parole syndical, Shawn McCarthy, a indiqué que 92,3 des employés ayant participé au vote ont suivi la recommandation du comité de négociation de ne pas accepter cette offre.

M. McCarthy a dit que le syndicat — qui représente les journalistes, vendeurs et employés de l’administration — et la direction ont prévu de reprendre les discussions. Un porte-parole du Globe and Mail, Sean Humphrey, a dit que l’entreprise a accepté d’avoir une rencontre de médiation avec le syndicat le 8 juillet.

Le local 87-M d’Unifor a indiqué sur son site Internet que l’offre comprenait des clauses atténuées sur la sécurité d’emploi et une baisse du salaire de base de certains vendeurs de publicité. Le syndicat a ajouté qu’elle exigeait de ses employés de la salle de rédaction — à l’exception des reporters — de travailler sur des articles publicitaires.

La Presse Canadienne est la propriété conjointe du Groupe de communications Square Victoria (société mère de Gesca Ltée), Torstar Corporation (par l’entremise de sa filiale Torstar Holdings Inc.), et du Globe and Mail.

Les plus populaires