Les photos dissuasives combattraient efficacement le tabagisme

MONTRÉAL – Les États-Unis compteraient des millions de fumeurs en moins s’ils avaient ajouté aux emballages des paquets de cigarettes des photos dissuasives similaires à celles adoptées au Canada il y a près de 10 ans, affirme une étude à laquelle ont notamment collaboré des chercheurs canadiens.

Les étiquettes canadiennes ont réduit de 12 pour cent à 20 pour cent le taux de tabagisme au pays, ce qui correspondrait à entre 5,3 millions et 8,6 millions de fumeurs en moins aux États-Unis si les mêmes résultats étaient obtenus.

Les chercheurs de l’Université de Waterloo, en Ontario, et de l’Université de l’Illinois à Chicago ont utilisé des méthodes statistiques pour comparer le tabagisme au Canada et aux États-Unis sur une période de neuf ans, avant et après l’introduction des photos dissuasives au Canada. Le coût des cigarettes a aussi été inclus dans l’analyse.

Les scientifiques ont déterminé que le taux de tabagisme a glissé de manière plus prononcée au Canada après l’introduction des photos dissuasives, comparativement au déclin constaté aux États-Unis pendant la même période.

L’étude conclut également que la Food and Drug Administration des États-Unis a commis des erreurs, en 2012, quand elle s’est penchée sur l’efficacité de ces images. Les chercheurs en viennent à la conclusion que la réduction potentielle du taux de tabagisme est de 33 à 53 fois plus importante que ce qui a été mesuré par la FDA, ce qui témoignerait de l’efficacité des images.

Les conclusions de cette étude sont publiées dans le journal scientifique Tobacco Control.

Les plus populaires