Les procédures au procès pour le meurtre d’une policière sont reportées

HALIFAX – La cause d’un homme de Halifax accusé du meurtre d’une policière, qui n’était pas en service, a été reportée à janvier.

Christopher Calvin Garnier a brièvement comparu par vidéoconférence, mardi matin, en Cour de Nouvelle-Écosse, où les parties ont convenu de revenir devant le tribunal le 12 janvier.

L’homme est accusé de meurtre non prémédité et d’outrage à un cadavre, relativement à la mort de Catherine Campbell, en septembre dernier.

L’avocat de la défense, Joel Pink, a indiqué que la Couronne lui avait remis toute sa preuve et que les parties fixeraient en janvier un calendrier pour l’enquête préliminaire.

Le corps de l’agente Campbell avait été découvert dans la nuit du 16 septembre près d’une bretelle d’accès menant au pont Macdonald, qui relie Halifax et Dartmouth.

Mme Campbell, âgée de 36 ans, avait été portée disparue deux jours plus tôt lorsqu’elle ne s’était pas présentée à son travail, au Service de police de Truro.