Lettre ouverte: le député péquiste Pierre Karl Péladeau défend la SRC

MONTRÉAL – L’ancien grand patron de Québecor, le député Pierre Karl Péladeau, se porte à la défense de la Société Radio-Canada (SRC), avec laquelle il a eu des prises de bec dans le passé.

Dans une lettre publiée dans quelques journaux, mardi, le député de Saint-Jérôme exprime ses préoccupations face aux compressions budgétaires qui affectent Radio-Canada.

En compagnie du co-signataire, son collègue péquiste de Verchères, Stéphane Bergeron, M.Péladeau écrit que par ses décisions affectant la SRC, le gouvernement du Canada a manqué une occasion de prendre acte de la spécificité du Québec.

Selon M.Péladeau, les compressions budgétaires minent les fondements de Radio-Canada, une institution qui exerce un rôle important pour le maintien et le développement de l’industrie culturelle québécoise. Il ajoute que Radio-Canada est un acteur fondamental pour une saine et rigoureuse information de la population.

L’ancien numéro un de Québecor (TSX:QBR.B) assure que contrairement à certains préjugés, il est radio-canadien, qu’il écoute de façon assidue les bulletins d’informations de la SRC et qu’il apprécie son réseau de correspondants internationaux.

Lundi, le PDG de Radio-Canada, Hubert T. Lacroix, a annoncé le lancement d’une vaste consultation sur l’avenir du diffuseur public.

Depuis sont entrée en poste, en 2008, M.Lacroix a procédé à trois vagues de compressions d’envergure. La plus récente, de 130 millions $, devrait emporter 657 postes.

Les commentaires sont fermés.

Comme un grand garçon et une grande fille responsables ne serait-il pas temps que le Québec se dote d’un réseau public d’informations nationales et internationales et se retire avec compensation financière de sous le chapeau du réseau CBC – Ici Radio-Rocanada ?

Les plus populaires