L’ex-conjoint de Michèle Richard, Yvan Demers, est de nouveau arrêté pour fraude

MONTRÉAL – L’ex-conjoint de la chanteuse Michèle Richard, Yvan Demers, est de nouveau aux prises avec la justice, cette fois pour une affaire de fraude de type Ponzi réalisée avec des oeuvres d’art.

M. Demers, 70 ans de Saint-Colomban, a été appréhendé jeudi matin en compagnie de Jean-François Demers, 38 ans de Montréal, pour cette présumée fraude qui pourrait s’élever à près de deux millions $.

Les deux hommes s’exposent à des accusations de fraude, complot et recyclage de produits de la criminalité.

«Le système consistait à faire investir un certain montant d’argent pour l’achat d’oeuvres d’art, de tableaux, et les suspects remettaient l’argent à l’investisseur, avec un certain intérêt, et l’incitaient à investir toujours davantage pour finalement garder eux-mêmes la totalité de l’argent», a expliqué la sergente Audrey-Anne Bilodeau, de la SQ.

Évidemment, l’activité des suspects ne générait aucun retour réel; les gains remis aux investisseurs provenaient des sommes investies par d’autres victimes.

L’enquête a démontré que les deux suspects réalisaient leurs opérations sous les pseudonymes Jean-François Hébert et Marcel Hébert par le biais de deux sociétés portant les noms de Développement Nord-Sud et Groupe Terres.

Par ailleurs, Jean-François Demers fait aussi face à des accusations de fraude pour son rôle dans un stratagème de vente d’œuvres d’art par l’entremise de la Galerie Les règles de l’art, située à Saint-Sauveur.

Certains des investisseurs ont été floués dans les deux dossiers.