L’ex-entraîneur de ski alpin Bertrand Charest reviendra en cour en septembre

SAINT-JÉROME, Qc – La cause de l’ancien entraîneur national de ski alpin Bertrand Charest, accusé d’avoir agressé sexuellement de jeunes athlètes de 12 à 19 ans, a été reportée à septembre prochain.

Charest fait face à 57 chefs d’accusation, dont agressions sexuelles et abus de confiance (en «situation d’autorité»).

Arrêté en mars dernier, il est incarcéré depuis; sa demande de libération sous caution pour la suite des procédures lui a été une nouvelle fois refusée à la fin de juin.

Les crimes allégués auraient été commis durant les années 1990 à la station de ski Mont-Tremblant, au nord de Montréal, mais aussi en France, en Autriche, en Nouvelle-Zélande et aux États-Unis.

La plus récente plaignante dans cette affaire a soutenu qu’elle avait été agressée sexuellement par Charest à Whistler, en Colombie-Britannique, à la fin des années 1990.

De 1996 à 1998, Charest était membre du personnel d’entraîneurs des athlètes féminines au sein de Canada Alpin, l’organisme national régissant le ski de compétition au pays.

Charest reviendra au palais de justice de Saint-Jérôme le 10 septembre pour la suite des procédures.

Dans la même catégorie
Boutique Voir & L'actualité

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie