L’ex-premier ministre ontarien David Peterson poursuivi pour harcèlement sexuel

TORONTO – Une organisatrice des Jeux panaméricains et parapanaméricains à Toronto soutient, dans une poursuite déposée jeudi, avoir été harcelée sexuellement par l’ancien premier ministre de l’Ontario et le président des Jeux, David Peterson.

Selon ce qu’a rapporté le Globe and Mail, Ximena Morris, qui est âgée de 34 ans, allègue que lorsqu’elle s’est plainte aux ressources humaines et à la haute direction, elle s’est d’abord fait répondre de l’ignorer. Elle a ensuite été rétrogradée.

Dans sa déclaration déposée à la Cour supérieure de l’Ontario, Mme Morris raconte que des salutations séductrices de M. Peterson se sont graduellement transformées en câlins non désirés, en allusions sexuelles et en humiliation publique.

En plus de M. Peterson, selon le Globe and Mail, elle nomme aussi le comité organisateur des Jeux panaméricains et parapanaméricains, le Comité olympique canadien (un partenaire des Jeux) et trois membres de l’équipe exécutive des Jeux de 2015.

Aucune de ces allégations n’a été prouvée par le tribunal et la défense n’a pas encore déposé sa version des faits.

Dans un communiqué envoyé au Globe and Mail, David Peterson nie les allégations et dit avoir hâte de «les confronter en cour».

La vice-présidente des communications des Jeux panaméricains et parapanaméricains à Toronto, Neala Barton, a affirmé que l’organisation n’avait pas encore officiellement reçu la poursuite, mais qu’elle avait vu une version non finale de la déclaration qui, dit-elle, «dénature grossièrement la façon dont la direction des Jeux de Toronto 2015 a traité les allégations de Mme Morris».

M. Peterson, qui a été premier ministre de 1985 à 1990, a eu un rôle déterminant pour aider Toronto à accueillir les Jeux panaméricains et parapanaméricains de 2015. Il est président du conseil depuis septembre 2013.

Laisser un commentaire