L’homme trouvé mort mardi dans un logement incendié a été victime d’un homicide

MONTRÉAL – Le cadavre d’un homme qui a été trouvé dans les décombres d’un logement incendié en fin de soirée, mardi, à Montréal, est celui d’une victime d’un homicide commis par un ou des suspects — qui étaient toujours recherchés, vendredi.

Cet événement est considéré comme étant le 28e homicide à survenir sur le territoire du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM).

Mardi soir, des appels avaient d’abord été logés à la centrale téléphonique 911 pour un incendie ayant éclaté dans un immeuble de la rue Dézéry situé entre les rues Rachel Est et Sherbrooke Est, dans le quartier Rosemont.

Après leur arrivée, les pompiers du Service de sécurité incendie de Montréal (SSIM) n’avaient mis que peu de temps à combattre le sinistre. Cependant, en inspectant les lieux, ils avaient trouvé un homme inanimé, âgé dans la cinquantaine.

Son décès avait alors été constaté sur place.

Les pompiers avaient transmis le dossier au SPVM pour les besoins de l’enquête en compagnie de techniciens en identité judiciaire afin d’expliquer les causes de l’incendie et du décès.

Vendredi soir, le SPVM était toujours à la recherche d’un ou des suspects en lien avec cette affaire.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.