L’Ontario dévoile son plan d’action pour lutter contre la violence sexuelle

TORONTO – L’Ontario souhaite instaurer une nouvelle loi visant à mettre fin à la violence sexuelle et au harcèlement, un projet qui s’inscrit dans un plan d’action de 41 millions $.

La première ministre de la province, Kathleen Wynne, a précisé que le plan avait pour objectif de modifier les comportements et de remettre en question les normes sociales. Mme Wynne a ajouté que la violence sexuelle était «issue de la misogynie».

Mme Wynne avait annoncé en décembre que son plan serait mis en oeuvre plus rapidement dans la foulée des témoignages de plusieurs femmes qui ont allégué avoir été harcelées ou agressées sexuellement par l’ancien animateur de radio de la CBC Jian Ghomeshi — qui a nié ces accusations —, mais qui ne l’avaient jamais dénoncé.

La province promet de renforcer les lois sur la sécurité au travail en exigeant des employeurs qu’ils enquêtent sur les cas de harcèlement au travail, y compris le harcèlement sexuel.

Le plan, dévoilé vendredi, inclut une loi visant à éliminer la limite de deux ans pour déposer une plainte pour agression sexuelle et une amélioration du système de poursuites conçue pour répondre plus spécifiquement aux cas d’agression sexuelle.

Mme Wynne a également annoncé qu’une table ronde permanente sur la violence envers les femmes serait mise sur pied.

Les plus populaires