L’Ontario, le Québec et la C.-B. en tête pour l’enseignement de l’histoire

TORONTO – Le Québec, l’Ontario, la Colombie-Britannique, le Manitoba et le Yukon ont obtenu les meilleures notes au pays dans l’évaluation de l’enseignement de l’histoire dans leurs écoles.

L’organisme Historica Canada s’est penché sur les programmes de sciences sociales et d’histoire au secondaire — de la 7e à la 12e année au Canada anglophone — à travers le pays.

La majorité des provinces et des territoires du Canada ont obtenu des notes satisfaisantes, mais le Québec, l’Ontario, la Colombie-Britannique et le Manitoba ont reçu un A-. Le Yukon a obtenu la même note, se plaçant devant les Territoires du Nord-ouest et le Nunavut, qui ont eu un B-.

Dans l’ensemble, il y a une vaste amélioration par rapport au bulletin de 2009, qui évaluait seulement les cours d’histoire offerts de la neuvième à la douzième année, ou de la troisième à la cinquième secondaire au Québec. Quatre provinces avaient reçu un F, et aucun A n’avait été décerné.

Les évaluations portaient sur trois points principaux: le contenu des programmes, le développement du sens critique et de la pensée créative et la quantité de contenu obligatoire sur l’histoire canadienne comprise dans les programmes.

Le rapport d’Historica Canada note que les changements apportés aux programmes dans les dernières années «ont démontré le besoin de mieux incorporer diverses perspectives», par exemple sur les peuples autochtones, l’histoire des femmes et le multiculturalisme.

Le Québec est en troisième place du palmarès avec 80 pour cent, tout comme le Manitoba. L’Ontario est en tête avec 82 pour cent, et la Colombie-Britannique a un point de moins.

Dans les provinces de l’Atlantique, la Nouvelle-Écosse, le Nouveau-Brunswick et l’Île-du-Prince-Édouard ont obtenu une note de B-, avec des performances très semblables dans les écoles anglophones et francophones.

La province de l’Alberta est bonne dernière avec C-, ou 62 pour cent. Devant elle, la Saskatchewan a obtenu C+ et sept points de pourcentage de plus.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.