L’opinion publique est partagée sur la refonte des régimes de retraite

MONTRÉAL – Un nouveau sondage révèle que l’opinion publique est très partagée sur le projet de loi du gouvernement québécois sur la refonte des régimes de retraite.

Selon ce sondage SOM Cogeco Nouvelles, mené cette semaine auprès de 1110 internautes québécois, 46 pour cent des répondants appuient le gouvernement dans sa décision d’adopter ce projet de loi.

Une proportion de 39 pour cent s’y oppose, alors que 15 pour cent des participants n’ont pas d’avis sur la question.

On y apprend aussi que la confiance des Québécois à l’endroit des policiers a été ébranlée depuis qu’ils ont adopté des moyens de pression.

Le grabuge de lundi à l’Hôtel de ville de Montréal a changé de façon négative le niveau de confiance de 47 pour cent des répondants.

La marge d’erreur maximale pour l’ensemble des répondants est de 3,3 pour cent, 19 fois sur 20.

(Collaboration de Cogeco)

Les commentaires sont fermés.

La loi 3 est précipitée pour tenter de régler les problèmes de Montréal et de Québec qui démontrent des régimes en crise en mettant tout le monde dans le même bateau. Il y a des villes qui ont des régimes bien géré et qui pourront régler leur déficit en fonction des rendements futurs. Je ne dis pas que les régimes actuels ne doivent pas être revus mais il est clair que la médecine de cheval que le gouvernement veut imposer à l’ensemble des villes n’est pas équitable.

Faudrait aussi que le gouvernement soit plus transparent et dise aux québécois que depuis plusieurs années, le déficit de Québec et de Montréal est partiellement épongé par des subventions gouvernementales. Non seulement les citoyens doivent payer pour les déficits de leur ville respective mais ils paient en plus celui de Montréal et de Québec et c’est là qu’il y a un problème.

Laissez les villes négocier avec leurs employés une méthode plus «civilisée» pour réformer les régimes de retraite mais de grâce ne mettez pas tout le monde dans le même bateau uniquement parce que Montréal et Québec ont mal géré leurs régimes. Et surtout, surtout que le gouvernement du Québec cesse de subventionner la médiocrité qu’on peut avoir à Montréal et à Québec.

Les plus populaires