L’Université d’Ottawa relance son programme de hockey masculin pour 2016-17

OTTAWA – L’Université d’Ottawa relance son programme de hockey masculin, après l’avoir suspendu l’an dernier dans la foulée du déclenchement d’une enquête pour agression sexuelle.

Deux étudiants de l’équipe des Gee-Gees ont été accusés, l’été dernier, d’agression sexuelle à l’endroit d’une étudiante de l’Université Lakehead de Thunder Bay, en Ontario, quelques mois plus tôt en février.

Environ un mois après l’incident présumé, l’équipe de hockey a suspendu ses activités. L’université a indiqué mardi qu’elle est prête à recommencer ses activités en vue de la saison 2016-17.

Elle a fait savoir qu’on a adopté des mesures concrètes qui aideront les étudiants-athlètes, les entraîneurs, les administrateurs et les membres du personnel de soutien à adopter une conduite respectueuse et appropriée.

Parmi ces mesures, tous les étudiants-athlètes doivent assister à des séances d’orientation sur les initiations, le dopage, l’alcool et le comportement attendu de toute personne portant les couleurs des Gee-Gees et représentant l’Université d’Ottawa.

Ils doivent accepter obligatoirement de se conformer aux nouvelles lignes de conduite en matière de harcèlement et de discrimination.

Le Service des sports a mis sur pied un comité d’éthique et de discipline qui fera respecter les nouvelles lignes de conduite et qui rapportera les incidents, le cas échéant.

«Nous sommes confiants que ces mesures vont créer un environnement favorable pour nos athlètes et les entraîneurs», a commenté le directeur du Service des sports Marc Schryburt, dans un communiqué.

L’université a indiqué que la relance du programme s’amorce dès jeudi avec la recherche d’un nouvel entraîneur.