L’Université Simon Fraser en Colombie-Britannique accepte le bitcoin

BURNABY, C.-B. – L’Université Simon Fraser, en Colombie-Britannique, accepte maintenant la monnaie électronique bitcoin dans toutes ses librairies — une première pour un établissement post-secondaire au Canada.

L’administration de l’université a aussi annoncé que des machines distributrices de bitcoins seraient installées sur les campus de Burnaby, Vancouver et Surrey.

L’université veut encourager ses étudiants à essayer le bitcoin pour qu’ils arrivent à mieux connaître cette nouvelle devise, a indiqué le directeur général des services auxiliaires Mark McLaughlin, par voie de communiqué. Selon lui, la meilleure façon d’en apprendre davantage sur cette monnaie est de l’expérimenter.

M. McLaughlin a ajouté que la mission de l’université était d’offrir aux étudiants des apprentissages à l’intérieur et à l’extérieur de l’école.

Le bitcoin est une devise électronique lancée en 2009 et échangée en ligne contre de l’argent réel ou utilisée pour acheter des biens et services sur Internet. Les transactions ne passent pas par les organismes bancaires.

L’université avait déjà innové l’année dernière lorsqu’elle avait annoncé qu’elle accepterait désormais les dons par bitcoins.

L’établissement britanno-colombien a l’un des clubs étudiants de bitcoins les plus militants en Amérique du Nord, selon M. McLaughlin, qui a répondu favorablement à leur demande d’introduire la monnaie sur le campus.

Le fondateur du club Michael Yeung a comparé la situation de la monnaie électronique à celle des balbutiements de l’Internet. «L’arrivée des devises électroniques est inévitable et stimulante», a-t-il soutenu.