L’usine Agropur de Saint-Bruno-de-Montarville fermera en mai 2016

L’usine d’Agropur de Saint-Bruno-de-Montarville, en Montérégie, cessera sa production en mai 2016.

Une réorganisation des activités de transformation de lait de consommation de la coopérative est en cause.

Les 67 employés permanents et les 27 employés temporaires qui travaillent à cette usine de production de beurre sont touchés.

La coopérative affirme, par voie de communiqué, être consciente des conséquences de la décision sur les employés, ajoutant qu’elle «tentera de les minimiser».

Certains auront accès à des indemnités de départ, d’autres sont invités à postuler sur les postes équivalents dans d’autres usines.

La fermeture de l’usine était discutée depuis longtemps, selon le maire de Saint-Bruno-de-Montarville, Martin Murray.

«On sentait bien qu’il y avait un redéploiement de leurs activités et on savait bien que l’usine de Saint-Bruno allait être touchée», a expliqué le maire, mardi, en entrevue à La Presse Canadienne.

La compagnie a expliqué sa décision en affirmant qu’étant donné «l’âge et la condition du bâtiment et des équipements de l’usine de Saint-Bruno, des investissements substantiels auraient été nécessaires afin de la garder en opération».

Plusieurs idées avaient été présentées à la coopérative par la Ville, notamment, la relocalisation de l’usine dans le parc industriel. Selon M. Murray, il aurait même pu y avoir une augmentation de la production.

«On aurait souhaité que l’entreprise demeure à Saint-Bruno. Mais pas où elle est là en ce moment. (La compagnie) aurait dû injecter beaucoup de sous pour rajeunir l’usine et respecter les normes environnementales si elle avait voulu demeurer là. (…) Ça faisait partie de nos institutions, de notre histoire à Saint-Bruno. Ce n’est jamais de gaieté de coeur qu’on voit partir des joueurs comme celui-ci», a expliqué M. Murray.

Le maire a ajouté qu’il ne pouvait quantifier les conséquences économiques d’une telle fermeture dans la municipalité. L’argent dépensé par les travailleurs dans les commerces du centre-ville n’est pas négligeable, selon lui.

Le terrain serait déjà dans la mire d’entrepreneurs, selon ce qu’a laissé entendre le maire.

«Comme la nature a horreur du vide, ce terrain-là ne restera pas inoccupé longtemps, à mon avis. Il a une localisation parfaite pour un centre-ville comme celui de Saint-Bruno», a ajouté M. Murray.

Le représentant du syndicat des travailleurs de l’usine affilié aux Travailleurs et Travailleuses unis de l’alimentation et du commerce (TUAC) n’avait pas retourné notre appel.

La coopérative Agropur détient 40 usines en Amérique du Nord et compte 8000 employés.

Les plus populaires