Magnotta: le juge dissipe les doutes sur un faux compte Twitter à son nom

MONTRÉAL – Le juge au procès de Luka Rocco Magnotta a tenu à dissiper les doutes sur ce qu’il a présenté comme un faux compte Twitter portant son nom.

Le juge de la Cour supérieure du Québec Guy Cournoyer a convoqué une audience samedi après-midi pour discuter de ce compte après que des journalistes couvrant le procès s’y soient abonnés.

Pris par surprise par cette situation délicate, le magistrat a dit être resté bouche bée.

«Je ne la trouve pas drôle», a exprimé le juge, disant s’inquiéter de voir éventuellement des «trucs bizarres ou erronés» lui être attribués.

M. Cournoyer a dit en avoir eu connaissance après avoir reçu des avis de Twitter dans son courriel personnel.

Le compte avait été créé en octobre 2012 et ne comptait aucun gazouilli.

Le compte avait deux abonnements — dans les deux cas des professeurs de droit aux États-Unis.

Le magistrat a indiqué qu’il n’avait pas de compte Twitter, et qu’il tenait à le faire savoir dans l’éventualité où des commentaires auraient été publiés sur ce compte dans les jours à venir. Après cette mise au point, tous les nouveaux abonnés du compte, la plupart journalistes, ont disparu.

Les jurés devant décider du sort de Luka Rocco Magnotta, qui a déjà reconnu avoir tué et démembré l’étudiant chinois Jun Lin, ne sont pas encore parvenus à un verdict, samedi, lors de la cinquième journée de délibérations.