Martine Desjardins, figure du mouvement étudiant, en réflexion pour le PQ

Photo © Paul Chiasson / La Presse Canadienne
Photo © Paul Chiasson / La Presse Canadienne

MONTRÉAL – L’ex-présidente de la Fédération étudiante universitaire du Québec, Martine Desjardins, pourrait suivre les traces de son ancien homologue Léo Bureau-Blouin et joindre les rangs du Parti québécois.

Sur sa page Facebook et sur son fil Twitter, celle qui multiplie les présences comme commentatrice auprès de différents médias a confirmé avoir reçu une proposition du Parti québécois et se dit en «réflexion».

Refusant toute demande d’entrevue, elle ajoute qu’elle ne commentera pas davantage, souhaitant «m’accorder le temps et le recul nécessaires pour prendre une décision éclairée». Elle précise qu’elle annoncera sa décision «en temps et lieu».

Dans l’intervalle, Martine Desjardins a annoncé qu’elle se retirait de ses emplois de panéliste aux émissions Franchement Martineau, Bazzo.tv à Télé-Québec et comme chroniqueuse au Journal de Montréal.

Cette proposition n’a pas échappé à un autre visage bien connu du printemps étudiant de 2012. Sans trop se mouiller, Gabriel Nadeau-Dubois a posé lui-même la question «qu’en pensez-vous?» sur sa page Facebook afin de savoir ce que les gens pensaient de cette approche du Parti québécois.

L’ancien porte-parole de l’Association pour une solidarité syndicale étudiante (ASSÉ) s’est quant à lui laissé aller à ce commentaire sur Twitter: «La sollicitation ne m’étonne pas. Bien hâte de voir la réponse, par contre».

Il a précisé n’avoir reçu pour sa part aucune offre.

Les commentaires sont fermés.

Je me rappelle aussi d’une photo où Pauline il n’y a pas si longtemps serrait la main à Rambo sur la côte nord …

Je crois que les politiciens s’adaptent à l’électorat pour obtenir le pouvoir. Peut t’on les en blamer ? Il n’y a qu’à la qualité de la population que revient la qualité de nos politiciens. Je ne suis pas désabusé de la politique mais bien de la pietre qualité des électeurs.

Les gens en majorité sont incapables d’analyse et de rigueur minimale que requiert un devoir de citoyen ayant droit de vote.

<> frankie boyle humoriste écossais

« On ne réduit pas un peuple au silence avec des fusils. Seule les émissions de variétés archinules et la téléréalité peuvent le faire.. ». Frankie Boyle humoriste écossais