Menaces à l’Université Dalhousie: un étudiant en médecine plaide non coupable

HALIFAX – Un étudiant en médecine de l’Université Dalhousie, en Nouvelle-Écosse, qui aurait confié à son psychiatre avoir songé à abattre une vingtaine de personnes avant de s’enlever la vie, a plaidé non coupable à quatre chefs d’accusation.

L’avocat de la défense, Stan MacDonald, a enregistré les plaidoyers pour Stephen Gregory Tynes, qui n’était pas présent lors de l’audience de lundi, à Halifax.

Me MacDonald a précisé que son client avait aussi choisi de subir son procès devant juge seul.

Tynes est accusé d’avoir menacé de causer des blessures graves à autrui et de s’être comporté d’une manière menaçante envers autrui.

L’homme de 30 ans fait également face à une accusation de possession illégale d’un dispositif prohibé, relativement à un chargeur à très grande capacité.

Le procès devrait commencer le 6 juin.

Selon un mandat de perquisition obtenu par la police, Stephen Gregory Tynes aurait aussi dit à son psychiatre qu’il allait poignarder la vice-doyenne des études médicales de premier cycle de l’Université Dalhousie de même que la fille de cette dernière.

Laisser un commentaire