Meurtre à Dalhousie: la mère de Taylor Samson voudrait bien enterrer son fils

HALIFAX – La mère d’un jeune homme qui aurait été assassiné en Nouvelle-Écosse a lancé un cri du coeur, jeudi, pour que l’on puisse au moins récupérer son corps, afin de lui offrir une juste sépulture.

Taylor Samson, âgé de 22 ans, originaire d’Amherst, était étudiant en physique à l’Université Dalhousie lorsqu’il a été porté disparu le 16 août dernier.

Quatre jours plus tard, un autre étudiant de Dalhousie, William Sandeson, âgé de 23 ans, a été accusé de meurtre prémédité dans cette affaire. M. Sandeson s’apprêtait à faire son entrée en faculté de médecine.

Linda Boutilier préférerait, bien sûr, retrouver son fils vivant, mais elle ne se fait plus guère d’illusions, et elle aimerait maintenant offrir une sépulture à son garçon.

La police lui a indiqué que le corps de son fils n’avait toujours pas été retrouvé.

Mme Boutilier était présente jeudi au palais de justice de Halifax, où l’accusé demande sa libération sous caution en attendant la suite des procédures, en Cour suprême de Nouvelle-Écosse.

«Je veux que mon fils revienne à la maison. Même si c’est pour l’enterrer, a-t-elle lancé. Tout ce que j’ai, ce sont des souvenirs.»

Une ordonnance de non-publication ne permet pas de faire état de la preuve présentée jusqu’ici en cour, lors des audiences de remise en liberté sous caution de l’accusé.

Note to readers: Au 3e para, bien lire que William Sandeson est âgé de 23 ans

Laisser un commentaire