Meurtre de Linnea Veinotte: l’accusé demeure en prison jusqu’à son enquête

SAINT-GEORGES, Grenade – L’homme accusé du meurtre d’une femme du Nouveau-Brunswick, à la Grenade, subira son enquête préliminaire à compter du 1er février, a indiqué la police locale, mercredi.

Akim Frank, âgé de 26 ans, s’était rendu à la police le 11 décembre lorsque la police a lancé contre lui un mandat d’amener relativement à la disparition de Linnea Veinotte, qui avait été vue pour la dernière fois alors qu’elle faisait son jogging matinal avec son chien.

La femme de 36 ans venait de s’installer avec ses deux jeunes garçons dans la petite île des Antilles, une ancienne colonie britannique. Mme Veinotte travaillait comme spécialiste de l’éducation à l’Université Saint-Georges, dans la capitale. Dans une page Facebook, on lit qu’elle était née à New Denmark, au Nouveau-Brunswick, et qu’elle possédait une maison en Nouvelle-Écosse.

L’agente Pauline Williams, de la Police royale de la Grenade, à Saint-Georges, a indiqué que M. Frank avait comparu mercredi et qu’il était retourné derrière les barreaux en attendant son retour devant le tribunal le 19 janvier.

La police avait déjà précisé que Mme Veinotte était morte des suites de traumatismes à la poitrine et aux membres inférieurs, après avoir été heurtée par une voiture.

S’il était reconnu coupable, l’accusé ne serait pas passible de la peine capitale car la victime présumée n’était pas un fonctionnaire de l’État en service au moment du meurtre.

Laisser un commentaire