Montréal: allégations de collusion notées par le vérificateur général

MONTRÉAL – Le vérificateur général de la Ville de Montréal, Jacques Bergeron, rapporte qu’il y a possiblement eu collusion dans l’octroi de centaines de millions de dollars de contrats de déneigement et de collecte des ordures, de 2005 à 2013.

Le vérificateur général a constaté que dans neuf arrondissements, dix entreprises seulement ont obtenu les contrats de déneigement, dont trois qui en ont décroché la totalité dans trois arrondissements.

Jacques Bergeron a noté des pratiques du même genre pour les contrats de collecte et de transport des matières résiduelles. Celles-ci ont coûté aux arrondissements 503,9 millions $ au cours des neuf dernières années.

Pour les ordures ménagères, quatre entreprises ont profité de la totalité des contrats dans neuf arrondissements. Quant aux matières recyclables, trois entreprises ont obtenu tous les contrats dans six arrondissements.

Pour mettre un frein à la collusion, le vérificateur recommande à la Ville de Montréal de comparer les coûts entre les arrondissements et les autres municipalités de la région, pour le déneigement et pour les déchets.

Le vérificateur général, qui a déposé son rapport annuel de 640 pages lundi, a transmis ses observations à l’inspecteur général de la Ville, Denis Gallant, de même qu’au Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) et à l’Unité permanente anticorruption (UPAC). Il doit présenter son rapport aux élus ce mardi, à la séance du conseil municipal.