Les libéraux demandent l’expulsion de John Williamson pour ses propos «racistes»

OTTAWA – L’opposition libérale à Ottawa demande que le député John Williamson soit expulsé du caucus conservateur à la suite de ses propos controversés sur les travailleurs étrangers temporaires.

Selon le site Internet iPolitics, le député Williamson a soutenu la semaine dernière, lors d’une conférence de la droite canadienne à Ottawa, qu’il n’était pas logique de payer des «Blancs» à rester chez eux alors que des compagnies font venir au pays des «personnes brunes» comme travailleurs étrangers temporaires.

Le député de Nouveau-Brunswick-Sud-Ouest s’est ensuite excusé sur son fil Twitter, samedi, pour le «langage offensant et inapproprié» utilisé en parlant du Programme canadien des travailleurs étrangers temporaires. Il n’a pas depuis été interrogé là-dessus aux Communes, et le premier ministre Stephen Harper n’a pas commenté non plus l’affaire.

Le porte-parole libéral en matière de multiculturalisme, John McCallum, estime que les propos du député Williamson sont racistes et inacceptables en 2015. Il a interpellé le premier ministre en Chambre, mercredi, l’accusant de manquer de leadership et de céder, par son silence, à des opinions racistes au sein de son caucus.

Les commentaires du député Williamson avaient aussi soulevé des critiques acerbes au sein même du caucus conservateur. Deepak Obhrai, un député de Calgary, avait ainsi soutenu que des années de travail de rapprochement entre les conservateurs et les communautés culturelles venaient de passer à la trappe. Devinder Shory, un autre député de Calgary, s’était dit outré par les commentaires «racistes» de son collègue Williamson.

À l’Assemblée législative du Nouveau-Brunswick, un député libéral a par ailleurs déposé mercredi une motion dans laquelle le gouvernement condamne les propos «à connotation raciste» du député fédéral de cette province. La motion du député libéral John Ames devrait être débattue d’ici la fin de la semaine prochaine.

Laisser un commentaire